la securite en velo
banniere BGC


 Voici quelques règles de bon sens, simples à appliquer : - Respectons le Code de la route pour notre sécurité bien sûr mais aussi par souci d’exemplarité et de comportement citoyen. En tant qu’usagers vulnérables, le respect du Code s’impose à tous si nous voulons être respectés des autres usagers de la route. - Possédons une bicyclette munie d’équipements de qualité et en parfait état de fonctionnement (freins, pneus, roues, éclairage, avertisseur sonore, transmission, direction, pédalier). - Portons des vêtements clairs pour être vu. Protégeons-nous ! Portons un casque à coque rigide qui protège d’éventuels traumatismes crâniens en cas de chute. - Munissons-nous d’un gilet de sécurité. Il est obligatoire la nuit, hors agglomération, de même que de jour par temps sombre ou brouillard.. - Utilisons les aménagements cyclables spécifiques (couloirs, bandes, pistes) lorsqu’ils existent. - Affirmons clairement nos intentions : tendons le bras pour indiquer tout changement de direction et assurons-nous que notre intention ait été bien comprise par les autres usagers. . - Roulons droit en évitant de zigzaguer sur la route. - Maîtrisons notre vélo et notre vitesse en toutes circonstances, - En agglomération, soyons attentifs aux portières de voitures qui s’ouvrent au dernier moment et au revêtement de la chaussée. Gare aux ralentisseurs et grilles d’égout mal positionnées ! - Sous la pluie et sur chaussée détrempée, anticipons le freinage car la distance de freinage est supérieure pour s’arrêter. - Rouler en groupe (pas plus de 10 BGCistes sinon faire deux groupes) suppose une bonne maîtrise du vélo. Roulons droit sans écart et évitons les accélérations brutales ou les coups de freins intempestifs. (Eviter de rouler à plus de 2 de front, malgré que cela soit toléré !).

- Prévenons des obstacles placés sur la route (trous, gravillons, etc.) et informons les autres cyclistes qu’une voiture va doubler par une consigne verbale ( voiture derrière ! ) ou qui vient en face ( voiture devant !). - Ne lâchons le guidon que d'une seule main, jamais les 2 en même temps. - Roulons en file simple en cas de dépassement par un autre véhicule ou sur une route étroite. - Enfin, en cas d’incident mécanique, ne nous arrêtons pas sur la chaussée mais sur le bas côté droit de l’accôtement.

Appréhender la sécurité dans sa globalité, la sécurité des pratiquants apparaît comme une préoccupation constante dans l'encadrement et l'organisation de nos activités. Cette notion se retrouve à tous les niveaux de l'apprentissage et dans toutes les conditions de pratique. Apprendre à rouler en toute sécurité permet d’acquérir plus d'assurance et d'autonomie.

Rappels des principaux facteurs d'accidents : • Non-respect de la signalisation (feux, stops, etc.), de la part des cyclistes comme des automobilistes, • Automobiliste ne prenant pas en compte le cycliste (vitesse excessive, croisement ou dépassement dangereux, "tourne -à-droite" trop rapide alors que le cycliste va tout droit), • Défaut d'éclairage ou de visibilité des cyclistes, • Le tourne-à-gauche mal négocié du cycliste alors que l’automobiliste va tout droit. Piétons ne nous ayant pas entendus venir.